5 pistes pour passer à l’action avec enthousiasme !

 «  Il n’y a pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va ». Sénèque

groupe-coloreVous arrive t-il de vivre ces moments de procrastination où vous remettez sans cesse au lendemain ce qui pourrait être mis en œuvre ou décidé le jour même ?

Quelle est cette force d’inertie qui vous envahie alors et vous empêche d’agir efficacement, de vous lancer dans le projet qui vous tient pourtant à cœur, d’aborder le sujet qui pourrait transformer une relation… ?

Des peurs peuvent être à l’origine de ce comportement, par exemple :

  • La peur du succès : eh oui, c’est possible d’avoir peur que son projet marche tellement bien que ça ait des conséquences sur sa vie personnelle, professionnelle.
  • La peur de l’échec, peur de mal faire, du jugement des autres ou de son propre jugement (perfectionnisme)
  • La peur de l’inconnu: le fait de reporter sa recherche d’emploi alors qu’on ne supporte plus son poste actuel.

D’autres raisons aussi :

  • Une mauvaise estime de soi : on ne se sent pas légitime de faire une action, d’exprimer une demande.
  • Un manque de confiance en soi: on ne se sent pas capable d’agir, d’assumer…
  • Le manque de concentration : on se laisse vite distraire par diverses sollicitations plus attrayantes, plus faciles, moins impliquantes.
  • Le manque de motivation : on ne voit pas l’intérêt de faire cette tâche. L’objectif, le sens ne sont pas clairs.
  • Le manque de recul : on ne connaît pas ses priorités, quelle tâche on doit faire en premier ou bien on ne sait pas par quoi commencer…

Bref, les raisons ne manquent pas !

Voici quelques pistes pour sortir de l’impasse et s’engager efficacement ?

  • Décider d’arrêter de procrastiner. Le fait de se pencher sur ce « problème » est déjà un pas et vous invite à analyser ce qui bloque.
  • Définir ou redéfinir clairement vos objectifs, vos intentions, le pourquoi, le sens de l’action. C’est le moteur principal de la motivation. Sans ce guide, c’est le flou !
  • Passer de l’idée de « devoir faire » à l’idée de « l’intérêt de faire ». En quoi est-ce important, quels seront les bénéfices d’avoir agit, d’avoir pris la décision ?
  • Découpez l’activité en tranches, afin de la rendre plus comestible : « Un petit bout, vaut mieux qu’un grand rien du tout »!

Car différer a un coût en termes d’énergies mentale, psychique, financière, relationnelle et matérielle. Repoussez sans cesse une action, une décision à prendre, et vous traînerez cela comme un boulet qui, plus le temps passe, augmente les peurs ou la sensation de malaise.

Vous avez envie d’en savoir plus sur comment passer à l’action avec enthousiasme : Inscrivez-vous à la prochaine Réunion Mensuelle Gratuite

Mercredi 16 novembre 2016 à Sumène 06 66 68 61 41

Formation « Coacher sa vie » inscriptions ouvertes pour la nouvelle session 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *