Etre, en conscience, l’architecte de notre vie

Qu’est-ce qui nous impulse, qu’est-ce qui chaque jour oriente nos choix, nos décisions ? Pour qui, pour quoi vivons-nous ?

Les réponses que nous donnons à ces questions sont à la base de notre engagement dans la Vie. Les valeurs qui sont les nôtres (amour, confiance, respect, évolution, cohérence…) soutiennent nos élans (aimer, partager, créer, s’engager, coopérer…) et nous mettent jour après jour en mouvement.

Des générations entières n’ont pas vraiment eu à répondre à ces questions. Les réponses étaient induites d’office dans l’éducation, la religion, la société qui encadraient de leurs règles inaltérables les choix et les comportements des membres du « clan ». L’effet sécurisant n’en était pas moins asservissant et l’absence de libre arbitre individuel créateur de nombreuses frustrations.

Mais la vie est mouvement et nous porte inexorablement vers l’évolution. Nous avons donc, tout naturellement revendiqué notre liberté de choix, d’engagement et de penser.

Désormais les règles communes qui guidaient et sécurisaient nos décisions tendent à disparaître et nous voici placés devant la complexité des rapports humains, des organisations économiques et sociales.

Des règles pour devenir en confiance, l’architecte conscient de notre vie.

A nous désormais de construire et de nous appuyer sur notre propre cohérence. A nous de clarifier nos valeurs, ce qui fait du sens pour nous. A nous de découvrir qui nous sommes et ce pour quoi nous sommes faits. A nous encore d’oser suivre nos élans créateurs pour prendre notre juste place  dans ce « libre échange » de savoir, de savoir faire, de savoir être et participer, selon nos talents et nos besoins, au monde dans lequel nous vivons.

La construction de cette cohérence exige de faire appel à toutes nos ressources pour transformer chaque fois que nécessaire nos limites, nos peurs, nos inhibitions en élans de vie constructifs et coopératifs.

Cette cohérence est présente en chacun de nous. Elle ne demande qu’à s’éveiller, se libérer, se consolider pour nous permettre de devenir, en confiance, l’architecte conscient de notre vie.

Prenez vos voeux au sérieux

Bonne année, bonne santé, vœux de prospérité, d’amour et de bonheur partagés…Témoins de nos aspirations, de nos souhaits les plus intimes, nous offrons, chaque année, nos vœux avec générosité et accueillons avec joie ceux de nos amis. Mais que fait-on de ces vœux vite échangés et trop vite oubliés ?

Devenus une véritable institution, un code de bonne conduite, un sujet de poésie, un objet d’originalité, ces vœux disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus telles ces étoiles filantes qui surgissent les nuits claires d’aout pour nous offrir un instant éphémère d’émerveillement.

Nous pouvons faire mieux que cela de nos vœux : les prendre véritablement au sérieux !

Transformer nos vœux en intentions sincères et véritables, en engagements authentiques vis à vis de soi même.

Nous savons aujourd’hui, grâce aux neurosciences, à quel point nos pensées sont agissantes. Nos intentions formulées avec conviction et soutenues par une motivation sans faille sont extrêmement puissantes. Nos vœux peuvent donc, si nous le souhaitons, devenir des intentions puissantes, des désirs ardents, ambitieux au service de notre bien être.

Aide toi, le ciel t’aidera nous disent les écritures depuis des siècles. C’est sérieux ! Hors de toute croyance religieuse, la puissance de nos intentions attire à nous les ressources nécessaires à la réalisation concrète de nos vœux, à condition que nous nous engagions fermement dans la voie de cette réalisation.

Nos intentions doivent donc être suivies d’actions.

Vous souhaitez une bonne santé ? Vous souhaitez être aimé(e) ? Vous souhaitez trouver un travail plus épanouissant, plus lucratif ?

Formulez votre intention très clairement et prenez alors la décision, l’engagement ferme de faire ce qui est nécessaire pour rester en bonne santé ou améliorer votre forme, pour rencontrer l’âme sœur, pour réaliser votre rêve, trop longtemps ignoré.

Car, qui mieux que vous peut veiller à ce que vos vœux si louables se réalisent ? Qui peut se charger de les exaucer ?

Je vous souhaite une très belle année 2015 !

Véronique Cauwet Coach depuis 23 ans en entreprise et auprès de particuliers vous accueille pour un premier rendez vous gratuit à Sounalou le Bas 30440 SUMÈNE

04 67 99 00 84 – 06 66 668 61 41

Découvrez comment le coaching en marchant peut vous aider à aller de l’avant en toute confiance.

Consulter les Formations et le Coaching en Marche

Véronique Cauwet, Consultante-Coach : 22 ans d’expérience de la formation, du coaching, en développement personnel et professionnel. Formation et coaching dans le Gard et l’Hérault.

Numéro de déclaration d’existence d’organisme de formation : 91 30 02 697 30 auprès de la DRTEFP Languedoc Roussillon

Coaching professionnel, coaching de vie, coaching de développement personnel.

Nous sommes le monde que nous créons !

Lorsqu’un problème survient, nous commençons généralement par incriminer l’autre, l’extérieur. Tout se passe comme si l’évènement était déconnecté de nous-mêmes, comme s’il n’avait aucun rapport avec nous et surtout, nous ne voulons pas qu’il y en ait un !

« L’enfer c’est les autres », c’est bien connu !

Toutefois, cette position de victime, dénuée de toute responsabilité quand aux causes, nous rassure mais nous dépossède également de notre pouvoir de création. Ainsi, si tout nous arrive de l’extérieur à notre corps défendant, que pouvons-nous y faire ? Nous débarrasser de cet « autre ». Fort bien, mais cela règlera t-il durablement  le problème? Celui-ci ne va –t-il pas ressurgir ailleurs, autrement, plus fort encore si nous continuons de nier notre part de responsabilité ?

Sans pour autant verser dans une culpabilité stérile et disproportionnée, oser mettre en lumière nos zones d’ombre à l’œuvre dans les situations de notre vie qui nous déplaisent, qui s’incrustent, se répètent, s’amplifient, est un premier pas vers la liberté.

Pour retrouver la santé, vivre des relations plus enrichissantes, s’épanouir dans son travail, construire un monde meilleur, plus juste, plus doux, plus joyeux… n’allons pas chercher la solution à l’extérieur : chez les responsables politiques, les scientifiques, les remèdes miracles, les chefs religieux… Cherchons les réponses en nous-mêmes. Car, ce qui se passe à l’extérieur est un reflet de se qui se passe à l’intérieur de nous.

Nous pouvons être notre meilleur ami comme notre pire ennemi. Si nous considérons ce que nous vivons  comme un miroir de nous-mêmes, un reflet d’une partie ignorée, rejetée alors, nous pouvons reprendre les commandes et améliorer notre vie.

Si nous accueillons ces parties en action (croyances, jugements, comportements, émotions…) dans la lumière et l’acceptation nous pourrons commencer à les modifier pour changer notre réalité quotidienne, pour recevoir de nos vies ce que nous en attendons vraiment et pourquoi pas, construire un monde meilleur où nous pourrons goûter à la vie avec délectation et gratitude.

Les changements doivent venir de nous-mêmes avant de se manifester dans notre réalité.

« Soyons le changement que voulons voir dans le monde » Gandhi

Vivre dans la confiance, c’est possible !

Savant cocktail d’espérance et de sérénité, la confiance est la clé de la libération de nos ressources, de notre potentiel. Quand elle est là on se sent libre, capable, puissant, heureux, serein, ouvert. Quand elle fugue, c’est le désarroi, la peur, le contrôle, la méfiance.

Comment  entretenir au quotidien un sentiment de confiance qui nous ouvre en grand les portes de notre évolution ?

  • Développer l’estime de soi et la confiance en soi

Porter sur nous même un regard bienveillant, « acceptant », qui met sur un plan d’égalité nos capacités, nos limites, nos zones d’ombre et de lumière. Mettre en avant le meilleur de nous même en nous donnant le droit à l’erreur. Faire régulièrement le bilan de nos succès quels qu’ils soient.

  • Se positionner, s’affirmer

Définir clairement nos valeurs, nos besoins, nos objectifs, nos limites…, ce qui constitue la trame essentielle de notre existence. S’accorder le droit de les respecter et de les faire respecter. Développer son « libre arbitre », apprendre à faire confiance à sa propre évaluation des situations tout en sachant se nourrir des points de vue constructifs de notre entourage.

  • Développer la patience et la persévérance

« Paris ne s’est pas fait en un jour » nous dit le dicton populaire !

Si l’on accepte que tout apprentissage passe par des étapes plus ou moins rapides, plus ou moins faciles, alors on peut garder la foi dans sa réussite, poursuivre en apprenant de ses erreurs et réajuster son comportement. Mettre en avant les aspects positifs de l’expérience vécue sera le plus sûr moyen de maintenir un haut niveau de motivation et de d’avancer vers son but.

  • Choisir de s’orienter vers les « ressources »

Autour de nous, tous les antagonismes coexistent : le bien, le mal, l’amour, la haine, le beau, le laid, etc… Tout en acceptant ces deux polarités, il nous pouvons choisir de porter notre regard, d’ouvrir nos oreilles, d’orienter nos rencontres, nos actes vers l’un ou l’autre des aspects de la vie. Choisir de porter un regard positif sur ce et ceux qui nous entourent, projeter d’ambitieuses réalisations pour soi- même et les autres, s’entourer de personnes constructives, encourageantes voilà une démarche qui peut enrichir notre confiance.

  • Se relier à la puissance de l’Univers

Nous ne sommes pas des êtres isolés. Nous sommes des créatures du cosmos, issues de son génie, comme tout ce qui vit sur notre planète. Nous portons en nous, dans nos gènes, cette puissance créatrice et nous vivons continuellement en interrelation avec elle. Sans le savoir nous unissons quotidiennement  nos intentions, nos pensées à cette énergie pour le meilleur ou pour le pire. Choisissons alors, en toute conscience de nous relier à elle, d’unir nos forces pour co-créer une réalité qui  corresponde à ce que nous voulons vraiment faire de nos vies.

Pour conclure j’aimerais citer ce petit texte extrait d’un conte pour enfants :

 Le chemin de la méfiance mène au désert, le chemin de la peur mène à la nuit, le chemin de la confiance mène à la lumière… 

Véronique Cauwet Coach depuis 23 ans en entreprise et auprès de particuliers vous accueille pour un premier rendez vous gratuit à Sounalou le Bas 30440 SUMÈNE

04 67 99 00 84 – 06 66 668 61 41

Découvrez comment le coaching en marchant peut vous aider à aller de l’avant en toute confiance.

Hasard… vous avez dit hasard !

Hasard, vous avez dit « hasard » ?

De la naissance de l’Univers aux événements de votre quotidien, devez-vous tout attribuer au hasard ou bien êtes-vous plus étroitement impliqué ? Quelle responsabilité portez-vous exactement dans le déroulement de votre vie ?

Et si notre regard sur la vie, sur nous-même conditionnait nos  résultats plus que nous ne l’imaginons ?  Prétentieux répondront certains, illusoire diront d’autres, effrayant !…

Pourtant à bien y regarder, cette affirmation a de plus  en plus d’audience et les neuros sciences nous démontrent aujourd’hui à quel point nos pensées peuvent être agissantes, à quel point elles stimulent nos émotions, influencent nos comportements et décident au final de nos résultats. Qu’il s’agisse de nos relations, de nos choix de vie, de notre santé physique ou mentale.

La plupart de nos comportements répondent à des automatismes, hors de notre champ de conscience, pour le meilleur ou pour le pire. Qui donc est alors aux commandes ? Quelles parties de nous se manifestent dans nos choix quotidiens, dans notre façon de communiquer, de réagir face aux événements rencontrés ? Notre libre arbitre a-t-il toujours son mot à dire ou sommes-nous le jouet de schémas inconscients, œuvrant à notre insu pour maintenir un équilibre si précaire et inconfortable soit-il ?

Attribuer au pur hasard ce qui nous arrive, nous dépossède de notre pouvoir créateur et entraîne une sensation d’impuissance redoutable lorsque les difficultés se manifestent. A l’inverse, envisager chacun de nos résultats comme le fruit de nos intentions, conscientes ou non, nourrit notre pouvoir, stimule nos forces créatives et renforcent notre confiance en soi.

Plus nous développons cette posture de responsabilité guidée par nos intentions, plus notre autonomie grandit et notre capacité à créer notre vie à notre convenance augmente.

Cette posture implique d’élargir notre conscience de soi, de mettre en lumière aussi bien nos ressources que nos zones d’ombre. Ces dernières : peurs inavouées, convictions limitantes sur soi, sur les autres, sur le monde, génèrent souvent à notre corps défendant, des situations dont nous souffrons et qui nous empêchent d’avancer librement et en confiance sur le chemin de notre vie et de récolter ce que nous en attendons vraiment.

  • Pensez à vos plus importantes satisfactions et demandez-vous à qui vous les attribuez ?
  • Faites de même pour vos plus importantes insatisfactions ?
  • Dans ces exemples, où placez-vous votre pouvoir créateur ?
  • Au cours des prochaines semaines, soyez à l’écoute de vos ressentis et demandez-vous, lorsque cela ne fonctionne pas comme vous le souhaitez, à qui ou à quoi vous attribuez le pouvoir (le hasard, l’autre, la société…) et quel sentiment cela vous procure.
  • Demandez-vous ensuite quelle partie de vous a encore besoin de faire cette expérience et pourquoi ?
  • Que pourriez-vous faire pour prendre mieux soin de vous dans cette situation ?

Bonne exploration et à bientôt.

Le pouvoir de choisir

comment-choisir-son-pays-poA qui avez-vous l’habitude d’attribuer la qualité de votre vie, vos succès, vos échecs ? Est-ce  à Dieu, à l’univers, au hasard, à la chance…Quelle est cette force unique qui gouverne la qualité de votre, vie de vos résultats quels qu’ils soient  ?

Et si c’était votre propre pouvoir, votre propre force ?

Cette force extraordinaire que vous possédez, qui vous permet de changer le cours de votre existence à chaque instant de votre vie  ?… Je l’ai, vous l’avez, nous l’avons tous…

Quel est ce pouvoir que chaque individu possède pour transformer tout ce qui lui arrive, de créer son futur à chaque instant ?  Je sais que vous le savez… cette force unique c’est:

votre pouvoir de choisir, de décider 

Choisir est le seul pouvoir que nous ayons vraiment et il détermine nos résultats

Pour autant, un grand nombre d’études en psychologie cognitive ont mis en évidence de nombreux facteurs mentaux qui entravent  notre aptitude à décider efficacement.

Les 3 décisions qui gouvernent la qualité de notre vie

Nous ne pouvons pas contrôler ce qui se passe autour de nous (conjoncture, accident, problème de santé, divorce, catastrophe naturelle… ) mais nous pouvons décider :

          Ce sur quoi nous allons porter notre attention (focaliser), ce à quoi nous allons donner du pouvoir : Le perfectionniste remarquera surtout le détail qui cloche, le pessimiste surtout ce qui ne va pas, ce qui manque…. 

          Le sens, la signification que nous donnons aux évènements, aux situations

 Crise = danger/opportunité (idéogramme chinois)

 Crise = Moment difficile, manifestation violente, rupture d’équilibre (Larousse)

          Et ce que nous décidons de faire face à ces évènements…

Ce sont moins les circonstances qui façonnent notre destinée que les décisions que nous prenons dans ces circonstances.

Pensez à votre vie.

Pensez aux deux décisions les plus importantes que vous avez prises et qui ont façonné votre existence.

 

Êtes-vous heureux de vos décisions, votre vie correspond elle à ce que vous attendiez grâce à ces décisions que vous avez prises ?

 

Si vous aviez pris une autre décision votre vie aurait été totalement différente aujourd’hui. Peut être meilleure, peut être pire… en tout cas différente.

 

 Il n’y a pas de mauvaise décision. Parfois une petite décision  peut bouleverser totalement votre vie pour le meilleur ou pour le pire.

 

Un jour par ex vous décidez de tester  un nouveau restaurant et vous rencontrez l’amour de votre vie, ou celui qui deviendra votre associé et meilleur collaborateur pendant 20 ans

 

Vous vous désengagez d’un partenariat la peur au ventre et quelques mois plus tard vous rencontrez celui ou celle qui changera toute votre destinée et vous relancera dans une nouvelle aventure pleine de promesse… vous étiez nomade et vous voilà sédentaire, vous étiez informaticien et vous vous aventurez sur le terrain de l’agriculture… les exemples sont nombreux de changements étonnants parce que l’on a su regarder une situation critique autrement, prendre une décision,  oser en confiance…

J’ai vu de nombreux cas de transformation en 20 ans d’exercice que je ne peux pas tous décrire ici. Juste deux ou trois qui m’ont beaucoup émue :

       Mireille, salariée depuis 15 ans d’une chaine de TV française à Paris qui, après un stage, décide de réaliser son rêve : ouvrir son salon de coiffure dans le sud de la France. Elle a réaliser son projet et son salon est très prospère.

–  Sylvie, seule avec une petite fille à élever, décide d’arrêter un travail qui ne l’interessait pas pour reprendre des études d’infirmière.

     Gilles dont le nom de famille qui a toujours été le sujet de moquerie le freine encore aujourd’hui dans son évolution. Il décide dans sa trentaine florissante de changer son nom pour le rendre plus neutre. Cette décision lui a permis de s’affirmer davantage dans ses relations, d’oser mettre en œuvre son projet : réaliser des courts métrages et d’envisager aujourd’hui d’avoir des enfants et de transmettre son nom dont il peut être fier !

Les évènements, les personnes sur votre chemin ont eu leur influence, mais c’est vous qui avez décidé, choisi ce que vous alliez créer avec cet évènement. Vous avez en toute conscience alors décidé d’aller vers votre essentiel… ce qui faisait le plus de sens pour vous, dans votre vie à ce moment là. Vous avez mis en œuvre toute votre force, votre pouvoir de choisir ce que vous vouliez faire de votre vie, dans quelle direction vous souhaitiez aller et cette décision a eu un impact majeur dans votre vie, sur ce que vous faites, ce que vous gagner, sur la façon dont vous gérez votre temps, votre avenir, sur votre famille… Tout ça découle d’une simple décision.

 

C’est donc un pouvoir immense qu’il faut apprendre à utiliser à bon escient. Car ce sont nos décisions qui définissent nos destinées.

Et vous qui vous a appris à choisir. Avez-vous cette sensation d’être habité par un tel pouvoir ?

 

Quand savoir si nous prenons les bonnes décisions ?

 

Quand nous obtenons ce que nous cherchons.

100% de satisfaction = 100% de bonnes décisions

 

Pourriez-vous évaluer aujourd’hui votre degré de satisfaction dans les domaines de votre vie, perso, prof, familiale… ?

 

Quand les situations difficiles se répètent, quand nous n’obtenons pas ce que nous souhaitons… c’est que notre décision n’est pas ou pas tout à fait adaptée.

 

Si vous n’aimez pas ce que vous faites, si vous n’obtenez pas ce que vous voulez, c’est que vous prenez une  décision qui ne correspond pas à ce que vous voulez obtenir. Mais votre objectif est il clair ? Qui en a décidé ?

 

Si vous n’aimez pas votre travail… changez-en

Si vous n’aimez pas votre environnement… modifiez-le

Si vous n’aimez pas votre corps… transformez-vous

Si vous n’aimez pas vos relations… faites évoluer vos modes de communication

 

A tout problème il y a une solution disait Héléna Rubinstein sinon c’est qu’il n’y a pas de problème !

(HR 1870/1965 polonaise, fondatrice de la marque cosmétique – a 21 ans part en Australie en tant que domestique et fabrique ses premières crèmes dans sa cuisine. Elles ouvrira ensuite une boutique à Londres puis à New York. Sa marque existe encore aujourd’hui.

 

Nous avons ce pouvoir de trouver des solutions, de changer, de nous transformer et de transformer notre environnement. Chaque décision compte.

 

L’important c’est de prendre ses décisions de manière consciente car chaque décision du présent crée le futur.

 

Quand on focalise sur un évènement, qu’on lui donne un sens qui influera la décision que l’on prend sans être pleinement conscient, on agit de façon réflexe (Réactivité) et le résultat peut être désastreux.

 

 Il faut prendre le temps de s’ajuster sur l’essentiel.

 

          Quel est mon objectif, ma direction, par quelle vision suis-je porté ?

          Pourquoi je vais dans cette direction, qu’est ce que je veux exactement… le sens

          Quels sont les grands principes qui sous tendent toutes mes décisions, mes actions  (honnêteté, fidélité, plaisir, pouvoir, croissance personnelle) ?

 Le sens que vous donnerez à l’évènement sera votre vérité.

Décider en leader c’est :

 

          Voir la réalité comme elle est et non pas pire qu’elle n’est, si ce n’est pour avoir une bonne raison de ne rien changer, d’accuser le monde extérieur…

          Avoir le courage de se remettre en question, de se décider  à changer pour changer ses résultats. Pour s’améliorer il faut admettre ses erreurs. Peu d’entre nous aimons reconnaitre nos erreurs


« Je n’ai pas échoué, j’ai simplement trouvé 10000 solutions qui ne fonctionnent pas » Thomas Edison

 

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité. Un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté ». Winston Churchill

 

« Quand on ne peut revenir en arrière il faut se préoccuper de la meilleure façon d’aller de l’avant » Paolo Coelho

 

 

Les 4 ingrédients d’une bonne décision 

 

           L’Émotion : une bonne décision rend optimiste et entraîne un ressenti positif. Ressentir avec son cœur que la décision est bonne Si une décision entraîne une émotion, c’est que vous avez reçu l’information dans votre cerveau limbique. Pour faire remonter l’information dans le cortex, il faut prendre du recul pour se détacher de l’émotion et observer la situation avec plus de discernement.

 

         L’Identité : une bonne décision est alignée sur ce qui est essentiel pour vous et en accord avec vos valeurs fondamentales.

        La Vision : une bonne décision est en accord, en cohérence avec la vision que vous avez de votre futur, avec vos objectifs.

        L’Environnement : une bonne décision mesure les conséquences sur l’ensemble des éléments en relation avec cette décision. 

 

Qu’allez-vous décider  aujourd’hui pour aller ou rester dans la direction de ce qui est essentiel dans votre vie ?

 

Découvrir le Coaching en Marchant

Rompre pour un temps avec son quotidien et ses habitudes est le premier pas vers l’ouverture, la créativité, une nouvelle hygiène professionnelle.

Le Coaching en marchant est une démarche originale d’accompagnement professionnel . Il se réalise dans un cadre de nature, sur un parcours de marche –ici les Cévennes méridionales, pour leur authenticité et la force qui se dégage de ces montagnes-.

Il conjugue la marche, la réflexion et les échanges entre le coach et le coaché.

 

L’intérêt de la marche  

  • elle stoppe la machine infernale du toujours plus vite et de l’immédiateté imposés par  les technologies modernes (tel portable, mail…),
  • elle nous oblige à écouter notre corps, nos sens, et nous aide à déceler plus rapidement les tensions physiques et mentales qui s’installent
  • elle stimule la circulation, la fluidité corporelle et mentale et favorise la remise en question et  l’ouverture au changement
  • elle apaise,  nous inspire et permet ainsi l’émergence de solutions inexplorées,  souvent insoupçonnées

Dicton japonais : « Plus on marche lentement, plus vite on arrive ».

 

Dans les Cévennes mais aussi ailleurs

Tous ceux qui ont marché une fois dans les Cévennes y reviennent !

Ces montagnes à taille humaine ont la magie de nous reconnecter à notre nature profonde. Il suffit de croiser un berger pour comprendre l’effet bénéfique de la marche sur le caractère. Ce sont généralement des personnes calmes, paisibles, ouvertes sur le monde et les autres même si elles passent la majeure partie de leur temps dans une relative solitude.

La montagne  nous entraîne dans une autre appréhension du monde et nous interroge sur notre authenticité, nos valeurs, sur le sens que nous donnons à nos projets, nos objectifs, nos relations. Elle  nous invite à stimuler nos propres forces, à faire tomber les masques, les barrières pour laisser place à l’essentiel. C’est une profonde régénération qui s’opère. La tête se relève, le regard plonge vers l’horizon, la vision devient panoramique et  cette ouverture, cet élargissement opère au niveau mental. Sans effort,  de nouvelles options émergent, des possibles inexplorés, inattendus.

Les Cévennes c’est aussi le pays de la liberté, de la responsabilité, de la solidarité. Partout on peut ressentir cette force qui pousse à prendre en main son destin, à progresser sans craindre les changements.

Le coaching en marchant est à la portée de tous et offre une belle occasion de joindre l’utile à l’agréable.

Préparer sa retraite dans les Cévennes

Prendre sa retraite, une perspective qui peut être porteuse de rêve, d’espoir d’un mieux être, mais aussi génératrice d’inquiétude, de questionnement, voire de stress, car elle place le futur retraité à l’aube d’une transition importante.

Comment réussir cette transition pour qu’elle joue un rôle de tremplin positif vers une nouvelle vie riche et épanouissante ?

Se préparer et respecter  3  étapes

 Boucler l’étape précédente : une phase  fondamentale car, pour pouvoir se polariser sur un nouveau projet, il faut avoir préalablement accepter de clore le chapitre précédent. C’est l’étape du deuil, de la séparation inévitable, indispensable pour s’ouvrir à la nouveauté.  A quoi le futur retraité va-t-il  renoncer et que devra t-il reconstruire ?

Anticiper : Affronter ce qui se prépare, regarder au loin, se préparer aux renoncements futurs, permet d’intégrer progressivement les changements à venir et au moment venu, de glisser tranquillement d’une étape à l’autre avec, au pire, un minimum de désagrément, au mieux, avec un réel enthousiasme et une énergie renouvelée.

Construire son futur, sa nouvelle vie : réactualiser ses besoins, mettre au jour les valeurs qui donneront du sens à cette nouvelle étape de vie, les ressources  sur lesquelles s’ appuyer pour faire de la retraite, une nouvelle occasion de se développer, de s’ épanouir. Le moment d’élaborer un projet de vie motivant pour les 20 prochaines années au moins !

Préparer sa retraite est donc une étape cruciale pour s’assurer une nouvelle vie riche, épanouissante, une nouvelle occasion et peut-être la plus importante, de se révéler, de se réaliser.

Témoignages

Formation Reflex Retraite (Intra – CPAM/Médecine du travail)

– Stage très diversifié, surprenant, qui a susciter chez moi et mis en éveil une nouvelle curiosité. Ce stage m’a apaisé pour ma future retraite

– C’est une bonne transition pour nous expliquer le passage  de la vie professionnelle à la retraite sans appréhension. Prise de conscience d’une nouvelle vie, des conseils intéressants pour passer ce cap.

– Tout était très intéressant, beaucoup de réflexions sur l’avenir surtout lorsqu’il fait peur. Faire connaître se stage à d’autres futures retraités.

– Formation très intéressante, instructive. Merci à l’intervenante.

Formation Reflex Retraite  (Intra – Secteur de la recherche nucléaire)

– Ce stage est très instructif, il permet de se projeter dans un avenir de retraite serein avec le concours de notre intervenante.

– Le stage a été très bien mené et va m’aider à aborder cette transition sérieusement «bravo à notre intervenante».

–  Ce stage qui n’était pas « parlant » au départ,  l’est vite devenu et est devenu passionnant ! Le groupe aidant on peut dire merci à l’intervenante.

Voir les 3 formations de préparation à la retraite

 Reflex retraite : réussir la transition

Retraite en marche  dans les Cévennes

Demain à deux mains : préparer sa retraite en couple dans les Cévennes

 

« Demain à deux mains » dans les Cévennes

Préparer sa retraite en couple dans les Cévennes

La retraite c’est aussi une nouvelle aventure à deux. Après une carrière et une vie de famille bien remplie, quel nouveau projet pour le couple ?  Chacun peut avoir un projet personnel et le jouer solo. Mais cela va -t-il nourrir le couple ? Chacun trouvera t-il son compte dans cette nouvelle dynamique, cette nouvelle organisation ? Une réflexion accompagnée, à deux,  loin des habitudes et des contraintes du quotidien, permet de mettre en commun, des souhaits, des besoins, des craintes, des ressources parfois oubliées et de co-créer un nouveau projet de couple porteur de sens pour cette nouvelle vie.

« Merci à Véronique qui nous a beaucoup aidés à avancer sur le chemin vers la retraite, que nous envisageons plus sereinement grâce à son aide. Des questions pertinentes qui vont directement à l’essentiel. Nous avons gagné beaucoup de temps ». (Préparation retraite en couple – Secteur médical)

Lire le PDF

Véronique Cauwet, Consultante-Coach : 22 ans d’expérience de la formation, du coaching, de la pédagogie créative et du développement personnel et professionnel.

Numéro de déclaration d’existence d’organisme de formation : 91 30 02 697 30

« Passer du rêve au projet »

A travers nos rêves, nous manifestons nos élans de vie. Ils expriment nos motivations profondes et nourrissent une part d’espoir de voir un jour notre réalité se conformer à nos attentes. En cela ils ont une fonction très positive. Toutefois si nous oublions de leur donner une forme plus concrète ces manifestations resteront passives, déconnectées de toute impulsion réalisatrice et les espoirs d’aboutissement risquent alors de se transformer en amère désillusion.     Pourquoi cette passivité ?  Par manque de confiance ou peut-être simplement par crainte d’être confronté à nos peurs ou mis en présence de résultats qui ne seraient pas à la hauteur du « bonheur » souhaité.

Transformer nos rêves en projet, les porter à un niveau concret, c’est nous autoriser à élaborer une réalité qui révèle et honore notre véritable nature et nourrit notre vie. Pour cela, il est fondamental d’oser les exprimer, les structurer, d’identifier et d’accepter les changements qui nous permettrons d’atteindre notre but.

 Entre rêve et projet :  quelle différence ? 

Lire le PDF