La pensée positive : notre GPS intérieur

carte

 «  Mon cerveau ? C’est mon second organe préféré ». Woody Allen

La banalisation progressive de la pensée positive présentée comme une simple croyance, une baguette magique, voire une manipulation pour nous faire avaler tout et n’importe quoi, nous amène à ne plus y prêter l’attention quelle mérite.

Ainsi, de récents travaux ont montré que notre cerveau est doté d’un système de navigation incroyablement élaboré, qui nous guide comme le GPS de nos téléphones et de nos voitures d’un endroit à un autre.

Dans la vie de tous les jours cela revient à dire que nous évoluons sous la direction de ce GPS interne : notre cerveau.

Si nous ne possédons pas de GPS dans notre voiture, nous savons au moins comment cela fonctionne. Il suffit d’enregistrer dans ce petit ordinateur l’adresse exacte de notre destination et comme par miracle une voix ou un écran nous indique la direction à prendre pour nous rendre exactement à l’endroit indiqué.

Il ne nous viendrait pas à l’idée d’entrer dans ce GPS (auto) l’adresse d’un point où nous ne voulons pas nous rendre car immanquablement la direction qui nous serait indiquée serait celle où nous ne souhaitons pas aller !

Et bien notre cerveau fonctionne aussi comme cet ordinateur. Donnons-lui la bonne adresse et en fidèle serviteur, il nous guide dans la bonne direction.

Mais attention la formulation de notre demande doit être claire et positive. Nous y voilà : retour à la pensée positive !

Quand quelque chose ne nous convient pas, concentrons nous sur ce que nous voulons (rester calme, trouver la solution à, avoir du temps pour, s’affirmer dans telle situation…) et non pas sur ce que nous redoutons ou souhaitons éviter.

Ainsi notre cerveau cherchera et trouvera dans la multitude de nos circuits internes celui qui nous mettra sur la bonne voie : l’attitude adaptée, les mots adéquates, la stratégie la plus efficace…)

 

Transformer nos rêves en projets

ancient inca ruins « La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit »

Oscar Wilde

Nos rêves expriment nos élans de vie, nos motivations profondes et nourrissent une part d’espoir de voir un jour notre réalité se conformer à nos attentes. Mais si nous oublions de leur donner une forme plus concrète, ces manifestations resteront passives, déconnectées de toute impulsion réalisatrice et les espoirs d’aboutissement risquent alors de se transformer en amère désillusion. Pourquoi cette passivité ?

Par manque de confiance ou peut-être simplement par crainte d’être confronté à nos peurs ou mis en présence de résultats qui ne seraient pas à la hauteur du « bonheur » souhaité.

Transformer nos rêves en projet, les porter à un niveau concret, c’est nous autoriser à élaborer une réalité qui révèle et honore notre véritable nature et nourrit notre vie. Pour cela, il est fondamental d’oser les exprimer, les structurer, d’identifier et d’accepter les changements qui nous permettrons d’atteindre notre but.

Libérons notre énergie créatrice

La réussite d’un projet dépend de la vitalité que nous lui consacrons au plan physique (action) au plan mental (l’imagination, la pensée) émotionnel (le ressenti, la vibration) Il est donc très important d’être attentif à la façon dont nous exprimons notre énergie créatrice. Est-elle vivante, positive ? Permet-elle d’imaginer de nouvelles possibilités, de croire en nos capacités, de prendre de nouvelles initiatives ?

Ou est-elle paralyser par le doute, la peur d’échouer, la crainte de la nouveauté ?

Ce point de départ est fondamental. Un esprit « libre et ouvert» facilitera l’émergence du projet et sa mise en œuvre.

Osons être précis

Pour voir nos projets se réaliser il est essentiel de leur donner une représentation concrète : qu’aimerions réaliser exactement, avec qui, quoi, comment, où, quand et pourquoi ? Le sens est alors un moteur très puissant.

La réussite d’un projet ne peut se suffire d’à peu près, de peut-être, de « on verra » ! Plus fine sera notre projection, plus sûre en sera la réalisation. Notre cerveau, tel un GPS à besoin de consignes précises pour nous aider.

Osons croire « aux possibles »

Si nous savons porter un regard positif sur nous-mêmes et ce qui nous entoure, garder l’esprit ouvert au changement, à tous les potentiels disponibles, alors nous saurons percevoir les différentes solutions et trouver les ressources, les voies qui nous conduiront vers notre réalisation. Croire aux possibles c’est ouvrir son horizon en se libérant de tout jugement automatique, partial et limitant.

Ce sujet vous intéresse, vous aimeriez en débattre ou l’approfondir : inscrivez-vous à la prochaine  Rencontre Mensuelle Gratuite : lundi 21 mars à 18h30 à Sounalou le Bas 30440 Sumène.

 A bientôt

 Véronique

 

Vous trouverez également dans mon livre au Chapitre V  « Danse avec la Vie » deux paragraphes qui traitent des objectifs :

  • Transforme tes rêves en projets
  • attire le succès, fais en une intime évidence

IMG_3058

 

« Vis dans la confiance et savoure ta liberté d’être ».

V.Cauwet – Editions Livres & heureux

04 67 99 00 84 – 06 66 68 61 41

 Découvrir le sommaire du livre

 

 

Utiliser le pouvoir de l’intention

« Un être humain fait partie d’un tout que nous appelons l’Univers ; il demeure limité dans l’espace et le temps. Il fait l’expérience de son être, de ses pensées, et des ses sensations comme s’ils étaient séparés du reste – une sorte d’illusion d’optique de sa conscience. » A. Einstein

De nombreuses études attestent aujourd’hui que nos pensées, nos intentions ont une réalité tangible  et le pouvoir d’influencer les événements. Elles génèrent leur propre énergie  bien palpable dont nous pouvons nous servir pour améliorer notre vie, aider les autres et pourquoi pas : transformer le monde.

Quand une situation nous dérange, plutôt que de passer notre temps à décrire le problème avec force détails, à ruminer en boucle tous les désagréments qu’il nous procure dans l’instant, à imaginer toutes les conséquences négatives qu’il va produire dans un avenir proche ou lointain et de nourrir ainsi un cocktail d’émotions désagréables qui finissent par nous épuiser, utilisons notre pouvoir en orientant nos pensées vers ce que nous voulons.

Faire le constat d’une situation qui ne nous convient pas est important. C’est une prise de conscience fondamentale pour aller vers la transformation. A condition de nous mettre le plus rapidement possible dans cette disposition d’esprit.

Comment utiliser notre pouvoir d’intention ?

Nous savons très souvent dire ce que nous nous ne voulons pas ou ne voulons plus (ne plus être surchargé de travail, ne plus subir les jugements critiques de mon collègue, ne pas rougir quand je vais prendre la parole en réunion, ne pas m’énerver quand mon fils n’aura pas rangé sa chambre…).

Passée l’étape du constat négatif, que voulons-nous exactement dans cette situation ?

Notre définition doit être positive et dépendre de nous (aller à l’essentiel dans mon travail, me faire respecter par mon collègue, être détendu quand je prendrai la parole en réunion, rester calme mais ferme quand je demanderai à mon fils de ranger sa chambre…).

Notre cerveau est notre fidèle serviteur. En véritable GPS il obéit à nos intentions. Formulées dans la direction positive de ce que nous souhaitons être, faire, obtenir, elles conduisent notre cerveau à rechercher les meilleures attitudes ou solutions pour y parvenir.

Nous pouvons utiliser ce pouvoir à tout moment : le matin en nous levant pour décider de l’orientation de notre journée, le soir en rentrant du travail pour décider de l’ambiance que nous souhaitons générer dans notre foyer, pour aborder un entretien délicat ou régler un problème de façon constructive…

 Vous souhaitez apprendre à formuler des intentions justes inscrivez-vous à la

Rencontre Mensuelle Gratuite lundi 09 novembre de 18h30 à 20h30

à Sumène : 06 66 68 61 41 (places limitées)

 

Comment savoir si nous prennons les bonnes décisions ?

DECISIONPourriez-vous évaluer aujourd’hui, sur une échelle de 1 à 10 votre degré de satisfaction dans les domaines de votre vie, personnelle, affective, professionnelle, familiale… ?

C’est une première étape de prise de conscience qui peut vous permettre de savoir si vous prenez ou non les « bonnes décisions »

Quand les situations difficiles se répètent, quand nous n’obtenons pas ce que nous souhaitons… c’est que nos décisions ne correspondent pas à nos objectifs à ce que nous voulons obtenir, à ce que nous voulons être ou devenir.

A contrario, quand nous pouvons nous dire satisfaits, heureux de ce que nous obtenons de la vie alors nos décisions sont justes.

Ainsi, si vous n’aimez pas ce que vous faites, si vous n’obtenez pas ce que vous voulez, si vos relations vous ennuient, c’est que consciemment ou non vous prenez des décisions qui ne respectent pas vos besoins essentiels.

Nous avons ce pouvoir de trouver des solutions, de changer, de nous transformer et de transformer notre environnement. L’important c’est de prendre ses décisions de manière consciente car chaque décision du présent crée le futur.

Vos décisions doivent s’ajuster sur votre essentiel :

–   Quel est votre objectif, votre direction, par quelle vision êtes vous porté ?

–    Pourquoi aller dans cette direction, qu’est ce que cela vous apportera, quel en est le sens ?

–   Quelles sont les valeurs qui sous tendent vos décisions (honnêteté, fidélité, plaisir, pouvoir, croissance personnelle…) et encadrent vos actions ?

Vous saurez si vos décisions sont justes, si :

–   Elles vous rendent optimiste et entraînent un ressenti positif. Votre cœur, votre émotion doivent aussi vous guider ;

–    Elles sont alignées sur votre identité, sur ce qui est essentiel pour vous et en accord avec vos valeurs fondamentales ;

–    Elles sont cohérentes avec la vision que vous avez de votre futur, avec vos objectifs ;

–    Elles mesurent les conséquences sur l’ensemble des éléments en relation et respectent un équilibre important pour vous et votre environnement.

Qu’allez-vous décider aujourd’hui dans votre vie pour aller dans la direction qui vous animera demain ?

Quelle est cette force unique qui gouverne la qualité de notre vie ?

En cette période de rentrée, synonyme de nouveau départ après une période estivale dédiée au repos, au ressourcement, j’ai choisi de vous parler cette force unique qui gouverne la qualité de notre vie, de nos résultats quels qu’ils soient et qui est au centre du processus de coaching.

Interrogez vous un instant : à qui avez-vous l’habitude d’attribuer la qualité de votre vie, vos succès, vos échecs ? Est-ce  à Dieu, à l’univers, au hasard, à la chance…

Et si c’était notre propre pouvoir, notre propre force ? Cette force extraordinaire que nous possédons, qui nous permet de changer le cours de notre existence à chaque instant de notre vie  ?… Je l’ai, vous l’avez, nous l’avons tous…

 Cette force unique c’est notre pouvoir de choisir, de décider : le seul pouvoir que nous ayons vraiment. Pour autant, un grand nombre d’études en psychologie cognitive ont mis en évidence de nombreux facteurs mentaux qui entravent  notre aptitude à décider efficacement : nos peurs, nos croyances limitantes, conscientes ou non, le manque d’information ou la surinformation, nos dénis, notre raisonnement plus ou moins en phase avec la réalité…

Choisir est le seul pouvoir que nous ayons vraiment et il détermine nos résultats. Il s’appuie sur trois décisions :

Les 3 décisions qui gouvernent la qualité de notre vie.

Nous ne pouvons pas contrôler tout ce qui se passe autour de nous mais nous pouvons décider :

1-    Ce sur quoi nous allons porter notre attention. Ce à quoi nous allons donner du pouvoir : ce qui nous nourrit, ce qui nous manque, ce qui nous attriste, ce qui nous émerveille, ce que nous ne voulons plus ou ce à quoi nous aspirons…

2-  Le sens, la signification que nous donnons aux évènements, aux situations que nous vivons :

  • Crise = danger mais aussi opportunité (idéogramme chinois)
  • Crise = Moment difficile, manifestation violente, rupture d’équilibre (Larousse)

3-  Ce que nous décidons de faire face à ces évènements : nous lamenter, accuser la vie, le destin ou prendre notre vie en main, comprendre le sens de ce qui nous arrive et réajuster nos comportements…

Ce sont moins les circonstances qui façonnent notre destinée que les décisions que nous prenons dans ces circonstances.

C’est donc un pouvoir immense qu’il faut apprendre à maîtriser. Car ce sont nos décisions qui définissent nos destinées.

Avez-vous cette sensation d’être habité par un tel pouvoir ? Le coaching peut vous aider à le développer et à prendre des décisions au service de votre évolution.

Belle rentrée à tous !

 

Cultivez la sérénité

Les gens sereins… » ont le sentiment que la vie est généreuse. On dirait qu’ils ont une aptitude particulière à rebondir face à l’adversité, à donner un sens à leur existence, comme s’ils entretenaient un rapport plus intime avec eux-mêmes, avec les autres, et avec ce qu’ils ont choisi de faire de leur vie. » (David Servan-Schreiber)

La sérénité n’est donc pas le privilège de quelques moines « zen » ou gens heureux à l’abri de toutes difficultés de l’existence mais un état accessible à tous quels que soient l’environnement, les conditions de vie… un état de calme  provenant d’une profonde paix intérieure, libérée des jugements négatifs et des agitations émotionnelles. Si j’osais une recette de la sérénité je dirais qu’il faut :

–          Une profonde joie de vivre

–          une solide confiance en soi, en l’autre, en la vie

–          une conscience claire de ses élans, valeurs et buts personnels

–          une saine distance vis à vis des pressions externes

–          une bonne capacité d’acceptation, d’empathie et de pardon…

Comment atteindre cet état, le cultiver et l’entretenir au quotidien ?

Prenez soin de vous quotidiennement : respectez vos rythmes biologiques et vos besoins d’alternance (activité/repos, bruit/silence, action/réflexion…). Offrez vous une alimentation saine et équilibrée. Pratiquez une activité physique régulière et respectueuse de votre corps.

Écoutez et gérer vos émotions : gardez confiance dans votre direction (buts, valeurs, choix personnels, intuitions…). Soyez patient et persévérant. Acceptez ce qui ne peut être changé. Respectez vos besoins et conservez une saine distance vis à vis des critiques et jugements d’autrui.

Entretenez des pensées positives, constructives : cessez de ruminer ce que vous ne voulez pas et décidez d’avancer vers ce que vous voulez en toute confiance. Entretenez une bonne estime de vous quoi qu’il arrive.

Donnez du sens à la Vie et un sens à votre vie : ce sens sera votre guide et votre boussole dans les bons moments comme dans les périodes difficiles.

Que vous vous sentiez agacé, inquiet, confiant, triste, ou joyeux votre état intérieur vous appartient.

Avec un peu d’attention, vous pouvez devenir plus conscient de la façon dont vous le créez et gagner en sérénité si vous le souhaitez.

Profitez bien de ce bel été pour vous ressourcer et faire le plein de sérénité.

Bientôt en vente sur le site :

« Vis dans la confiance et savoure ta liberté d’être ».V.Cauwet – Editions Livres et heureux

Véronique Cauwet Coach depuis 23 ans en entreprise et auprès de particuliers vous accueille pour un premier rendez vous gratuit à Sounalou le Bas 30440 SUMÈNE

04 67 99 00 84 – 06 66 668 61 41

Découvrez comment le coaching en marchant peut vous aider à aller de l’avant en toute confiance.

Nos émotions sont les maîtres de nos succès

Sans doute avez vous déjà remarqué la force communicative des émotions. Telle personne joyeuse dans un groupe éveille autour d’elle des sourires, des rires, de la légèreté, de l’enthousiasme, alors que telle autre, rongée d’amertume et de morosité  écrase l’atmosphère du poids de son mal-être.

Nos émotions communiquent entre elles.

Les émotions que nous communiquons, même inconsciemment,  vibrent à une certaine intensité et se propagent tels des ondes invisibles. Plus elles vibrent intensément et plus elles sont perceptibles. Elles se révèlent à travers nos gestes, nos attitudes, le ton de notre voix, notre regard, les expressions de notre visage, jusque dans le style et la couleur de nos vêtements et bien au-delà de ce qui se voit…

Ainsi, ce que nous portons en nous : nos pensées, nos certitudes, nos peurs, nos rancœurs, nos désirs,  tel le parfum d’une fleur, l’onde d’un ruisseau, le souffle du vent, rayonne au-delà de nous et entre en  résonance avec les fréquences qui lui ressemblent.

Nous attirons à nous ce que nous communiquons

N’est-il pas fascinant de constater qu’une personne sincèrement convaincue de son talent, confiante dans sa réussite, attire à elle d’autres personnes talentueuses qui lui permettent de progresser ?

L’inverse se vérifie aussi. Combien de personnes se dévaluant, vivant dans la peur permanente de l’échec, s’environnent de compagnons d’infortune pour s’enfoncer un peu plus dans le marasme !

Ainsi nos réussites et nos échecs nous informent de ce qui émane de nous.

De quoi réfléchir !!  et surtout réfléchir à ce que nous voulons vraiment attirer à nous. Car pour l’attirer, il faut aligner nos pensées et nos émotions sur nous voulons vraiment et non sur ce que nous ne voulons pas. Cela commence par:

Formuler et nourrir des intentions positives qui vont dans le sens de ce que nous souhaitons obtenir, réussir.

C’est moins ce que nous faisons qui influencent nos résultats que les sentiments que nous éprouvons vis-à-vis de nos choix, de nos actes.

« La confiance en soi est le premier secret du succès. »
Raplh Waldo Emerson

Etre, en conscience, l’architecte de notre vie

Qu’est-ce qui nous impulse, qu’est-ce qui chaque jour oriente nos choix, nos décisions ? Pour qui, pour quoi vivons-nous ?

Les réponses que nous donnons à ces questions sont à la base de notre engagement dans la Vie. Les valeurs qui sont les nôtres (amour, confiance, respect, évolution, cohérence…) soutiennent nos élans (aimer, partager, créer, s’engager, coopérer…) et nous mettent jour après jour en mouvement.

Des générations entières n’ont pas vraiment eu à répondre à ces questions. Les réponses étaient induites d’office dans l’éducation, la religion, la société qui encadraient de leurs règles inaltérables les choix et les comportements des membres du « clan ». L’effet sécurisant n’en était pas moins asservissant et l’absence de libre arbitre individuel créateur de nombreuses frustrations.

Mais la vie est mouvement et nous porte inexorablement vers l’évolution. Nous avons donc, tout naturellement revendiqué notre liberté de choix, d’engagement et de penser.

Désormais les règles communes qui guidaient et sécurisaient nos décisions tendent à disparaître et nous voici placés devant la complexité des rapports humains, des organisations économiques et sociales.

Des règles pour devenir en confiance, l’architecte conscient de notre vie.

A nous désormais de construire et de nous appuyer sur notre propre cohérence. A nous de clarifier nos valeurs, ce qui fait du sens pour nous. A nous de découvrir qui nous sommes et ce pour quoi nous sommes faits. A nous encore d’oser suivre nos élans créateurs pour prendre notre juste place  dans ce « libre échange » de savoir, de savoir faire, de savoir être et participer, selon nos talents et nos besoins, au monde dans lequel nous vivons.

La construction de cette cohérence exige de faire appel à toutes nos ressources pour transformer chaque fois que nécessaire nos limites, nos peurs, nos inhibitions en élans de vie constructifs et coopératifs.

Cette cohérence est présente en chacun de nous. Elle ne demande qu’à s’éveiller, se libérer, se consolider pour nous permettre de devenir, en confiance, l’architecte conscient de notre vie.

Prenez vos voeux au sérieux

Bonne année, bonne santé, vœux de prospérité, d’amour et de bonheur partagés…Témoins de nos aspirations, de nos souhaits les plus intimes, nous offrons, chaque année, nos vœux avec générosité et accueillons avec joie ceux de nos amis. Mais que fait-on de ces vœux vite échangés et trop vite oubliés ?

Devenus une véritable institution, un code de bonne conduite, un sujet de poésie, un objet d’originalité, ces vœux disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus telles ces étoiles filantes qui surgissent les nuits claires d’aout pour nous offrir un instant éphémère d’émerveillement.

Nous pouvons faire mieux que cela de nos vœux : les prendre véritablement au sérieux !

Transformer nos vœux en intentions sincères et véritables, en engagements authentiques vis à vis de soi même.

Nous savons aujourd’hui, grâce aux neurosciences, à quel point nos pensées sont agissantes. Nos intentions formulées avec conviction et soutenues par une motivation sans faille sont extrêmement puissantes. Nos vœux peuvent donc, si nous le souhaitons, devenir des intentions puissantes, des désirs ardents, ambitieux au service de notre bien être.

Aide toi, le ciel t’aidera nous disent les écritures depuis des siècles. C’est sérieux ! Hors de toute croyance religieuse, la puissance de nos intentions attire à nous les ressources nécessaires à la réalisation concrète de nos vœux, à condition que nous nous engagions fermement dans la voie de cette réalisation.

Nos intentions doivent donc être suivies d’actions.

Vous souhaitez une bonne santé ? Vous souhaitez être aimé(e) ? Vous souhaitez trouver un travail plus épanouissant, plus lucratif ?

Formulez votre intention très clairement et prenez alors la décision, l’engagement ferme de faire ce qui est nécessaire pour rester en bonne santé ou améliorer votre forme, pour rencontrer l’âme sœur, pour réaliser votre rêve, trop longtemps ignoré.

Car, qui mieux que vous peut veiller à ce que vos vœux si louables se réalisent ? Qui peut se charger de les exaucer ?

Je vous souhaite une très belle année 2015 !

Véronique Cauwet Coach depuis 23 ans en entreprise et auprès de particuliers vous accueille pour un premier rendez vous gratuit à Sounalou le Bas 30440 SUMÈNE

04 67 99 00 84 – 06 66 668 61 41

Découvrez comment le coaching en marchant peut vous aider à aller de l’avant en toute confiance.

Consulter les Formations et le Coaching en Marche

Véronique Cauwet, Consultante-Coach : 22 ans d’expérience de la formation, du coaching, en développement personnel et professionnel. Formation et coaching dans le Gard et l’Hérault.

Numéro de déclaration d’existence d’organisme de formation : 91 30 02 697 30 auprès de la DRTEFP Languedoc Roussillon

Coaching professionnel, coaching de vie, coaching de développement personnel.

Vivre dans la confiance, c’est possible !

Savant cocktail d’espérance et de sérénité, la confiance est la clé de la libération de nos ressources, de notre potentiel. Quand elle est là on se sent libre, capable, puissant, heureux, serein, ouvert. Quand elle fugue, c’est le désarroi, la peur, le contrôle, la méfiance.

Comment  entretenir au quotidien un sentiment de confiance qui nous ouvre en grand les portes de notre évolution ?

  • Développer l’estime de soi et la confiance en soi

Porter sur nous même un regard bienveillant, « acceptant », qui met sur un plan d’égalité nos capacités, nos limites, nos zones d’ombre et de lumière. Mettre en avant le meilleur de nous même en nous donnant le droit à l’erreur. Faire régulièrement le bilan de nos succès quels qu’ils soient.

  • Se positionner, s’affirmer

Définir clairement nos valeurs, nos besoins, nos objectifs, nos limites…, ce qui constitue la trame essentielle de notre existence. S’accorder le droit de les respecter et de les faire respecter. Développer son « libre arbitre », apprendre à faire confiance à sa propre évaluation des situations tout en sachant se nourrir des points de vue constructifs de notre entourage.

  • Développer la patience et la persévérance

« Paris ne s’est pas fait en un jour » nous dit le dicton populaire !

Si l’on accepte que tout apprentissage passe par des étapes plus ou moins rapides, plus ou moins faciles, alors on peut garder la foi dans sa réussite, poursuivre en apprenant de ses erreurs et réajuster son comportement. Mettre en avant les aspects positifs de l’expérience vécue sera le plus sûr moyen de maintenir un haut niveau de motivation et de d’avancer vers son but.

  • Choisir de s’orienter vers les « ressources »

Autour de nous, tous les antagonismes coexistent : le bien, le mal, l’amour, la haine, le beau, le laid, etc… Tout en acceptant ces deux polarités, il nous pouvons choisir de porter notre regard, d’ouvrir nos oreilles, d’orienter nos rencontres, nos actes vers l’un ou l’autre des aspects de la vie. Choisir de porter un regard positif sur ce et ceux qui nous entourent, projeter d’ambitieuses réalisations pour soi- même et les autres, s’entourer de personnes constructives, encourageantes voilà une démarche qui peut enrichir notre confiance.

  • Se relier à la puissance de l’Univers

Nous ne sommes pas des êtres isolés. Nous sommes des créatures du cosmos, issues de son génie, comme tout ce qui vit sur notre planète. Nous portons en nous, dans nos gènes, cette puissance créatrice et nous vivons continuellement en interrelation avec elle. Sans le savoir nous unissons quotidiennement  nos intentions, nos pensées à cette énergie pour le meilleur ou pour le pire. Choisissons alors, en toute conscience de nous relier à elle, d’unir nos forces pour co-créer une réalité qui  corresponde à ce que nous voulons vraiment faire de nos vies.

Pour conclure j’aimerais citer ce petit texte extrait d’un conte pour enfants :

 Le chemin de la méfiance mène au désert, le chemin de la peur mène à la nuit, le chemin de la confiance mène à la lumière… 

Véronique Cauwet Coach depuis 23 ans en entreprise et auprès de particuliers vous accueille pour un premier rendez vous gratuit à Sounalou le Bas 30440 SUMÈNE

04 67 99 00 84 – 06 66 668 61 41

Découvrez comment le coaching en marchant peut vous aider à aller de l’avant en toute confiance.