Nous sommes le monde que nous créons !

Lorsqu’un problème survient, nous commençons généralement par incriminer l’autre, l’extérieur. Tout se passe comme si l’évènement était déconnecté de nous-mêmes, comme s’il n’avait aucun rapport avec nous et surtout, nous ne voulons pas qu’il y en ait un !

« L’enfer c’est les autres », c’est bien connu !

Toutefois, cette position de victime, dénuée de toute responsabilité quand aux causes, nous rassure mais nous dépossède également de notre pouvoir de création. Ainsi, si tout nous arrive de l’extérieur à notre corps défendant, que pouvons-nous y faire ? Nous débarrasser de cet « autre ». Fort bien, mais cela règlera t-il durablement  le problème? Celui-ci ne va –t-il pas ressurgir ailleurs, autrement, plus fort encore si nous continuons de nier notre part de responsabilité ?

Sans pour autant verser dans une culpabilité stérile et disproportionnée, oser mettre en lumière nos zones d’ombre à l’œuvre dans les situations de notre vie qui nous déplaisent, qui s’incrustent, se répètent, s’amplifient, est un premier pas vers la liberté.

Pour retrouver la santé, vivre des relations plus enrichissantes, s’épanouir dans son travail, construire un monde meilleur, plus juste, plus doux, plus joyeux… n’allons pas chercher la solution à l’extérieur : chez les responsables politiques, les scientifiques, les remèdes miracles, les chefs religieux… Cherchons les réponses en nous-mêmes. Car, ce qui se passe à l’extérieur est un reflet de se qui se passe à l’intérieur de nous.

Nous pouvons être notre meilleur ami comme notre pire ennemi. Si nous considérons ce que nous vivons  comme un miroir de nous-mêmes, un reflet d’une partie ignorée, rejetée alors, nous pouvons reprendre les commandes et améliorer notre vie.

Si nous accueillons ces parties en action (croyances, jugements, comportements, émotions…) dans la lumière et l’acceptation nous pourrons commencer à les modifier pour changer notre réalité quotidienne, pour recevoir de nos vies ce que nous en attendons vraiment et pourquoi pas, construire un monde meilleur où nous pourrons goûter à la vie avec délectation et gratitude.

Les changements doivent venir de nous-mêmes avant de se manifester dans notre réalité.

« Soyons le changement que voulons voir dans le monde » Gandhi