La pensée positive : notre GPS intérieur

carte

 «  Mon cerveau ? C’est mon second organe préféré ». Woody Allen

La banalisation progressive de la pensée positive présentée comme une simple croyance, une baguette magique, voire une manipulation pour nous faire avaler tout et n’importe quoi, nous amène à ne plus y prêter l’attention quelle mérite.

Ainsi, de récents travaux ont montré que notre cerveau est doté d’un système de navigation incroyablement élaboré, qui nous guide comme le GPS de nos téléphones et de nos voitures d’un endroit à un autre.

Dans la vie de tous les jours cela revient à dire que nous évoluons sous la direction de ce GPS interne : notre cerveau.

Si nous ne possédons pas de GPS dans notre voiture, nous savons au moins comment cela fonctionne. Il suffit d’enregistrer dans ce petit ordinateur l’adresse exacte de notre destination et comme par miracle une voix ou un écran nous indique la direction à prendre pour nous rendre exactement à l’endroit indiqué.

Il ne nous viendrait pas à l’idée d’entrer dans ce GPS (auto) l’adresse d’un point où nous ne voulons pas nous rendre car immanquablement la direction qui nous serait indiquée serait celle où nous ne souhaitons pas aller !

Et bien notre cerveau fonctionne aussi comme cet ordinateur. Donnons-lui la bonne adresse et en fidèle serviteur, il nous guide dans la bonne direction.

Mais attention la formulation de notre demande doit être claire et positive. Nous y voilà : retour à la pensée positive !

Quand quelque chose ne nous convient pas, concentrons nous sur ce que nous voulons (rester calme, trouver la solution à, avoir du temps pour, s’affirmer dans telle situation…) et non pas sur ce que nous redoutons ou souhaitons éviter.

Ainsi notre cerveau cherchera et trouvera dans la multitude de nos circuits internes celui qui nous mettra sur la bonne voie : l’attitude adaptée, les mots adéquates, la stratégie la plus efficace…)

 

Transformer nos rêves en projets

ancient inca ruins « La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit »

Oscar Wilde

Nos rêves expriment nos élans de vie, nos motivations profondes et nourrissent une part d’espoir de voir un jour notre réalité se conformer à nos attentes. Mais si nous oublions de leur donner une forme plus concrète, ces manifestations resteront passives, déconnectées de toute impulsion réalisatrice et les espoirs d’aboutissement risquent alors de se transformer en amère désillusion. Pourquoi cette passivité ?

Par manque de confiance ou peut-être simplement par crainte d’être confronté à nos peurs ou mis en présence de résultats qui ne seraient pas à la hauteur du « bonheur » souhaité.

Transformer nos rêves en projet, les porter à un niveau concret, c’est nous autoriser à élaborer une réalité qui révèle et honore notre véritable nature et nourrit notre vie. Pour cela, il est fondamental d’oser les exprimer, les structurer, d’identifier et d’accepter les changements qui nous permettrons d’atteindre notre but.

Libérons notre énergie créatrice

La réussite d’un projet dépend de la vitalité que nous lui consacrons au plan physique (action) au plan mental (l’imagination, la pensée) émotionnel (le ressenti, la vibration) Il est donc très important d’être attentif à la façon dont nous exprimons notre énergie créatrice. Est-elle vivante, positive ? Permet-elle d’imaginer de nouvelles possibilités, de croire en nos capacités, de prendre de nouvelles initiatives ?

Ou est-elle paralyser par le doute, la peur d’échouer, la crainte de la nouveauté ?

Ce point de départ est fondamental. Un esprit « libre et ouvert» facilitera l’émergence du projet et sa mise en œuvre.

Osons être précis

Pour voir nos projets se réaliser il est essentiel de leur donner une représentation concrète : qu’aimerions réaliser exactement, avec qui, quoi, comment, où, quand et pourquoi ? Le sens est alors un moteur très puissant.

La réussite d’un projet ne peut se suffire d’à peu près, de peut-être, de « on verra » ! Plus fine sera notre projection, plus sûre en sera la réalisation. Notre cerveau, tel un GPS à besoin de consignes précises pour nous aider.

Osons croire « aux possibles »

Si nous savons porter un regard positif sur nous-mêmes et ce qui nous entoure, garder l’esprit ouvert au changement, à tous les potentiels disponibles, alors nous saurons percevoir les différentes solutions et trouver les ressources, les voies qui nous conduiront vers notre réalisation. Croire aux possibles c’est ouvrir son horizon en se libérant de tout jugement automatique, partial et limitant.

Ce sujet vous intéresse, vous aimeriez en débattre ou l’approfondir : inscrivez-vous à la prochaine  Rencontre Mensuelle Gratuite : lundi 21 mars à 18h30 à Sounalou le Bas 30440 Sumène.

 A bientôt

 Véronique

 

Vous trouverez également dans mon livre au Chapitre V  « Danse avec la Vie » deux paragraphes qui traitent des objectifs :

  • Transforme tes rêves en projets
  • attire le succès, fais en une intime évidence

IMG_3058

 

« Vis dans la confiance et savoure ta liberté d’être ».

V.Cauwet – Editions Livres & heureux

04 67 99 00 84 – 06 66 68 61 41

 Découvrir le sommaire du livre